Dire non !

DIRE NON !
Témoignage de confinement/ 12
par Yannick, de base 9 en tête-à-tête

Caméléon toujours prêt à sauter de branche en branche, adoptant naturellement la couleur de son environnement, toujours à l’écoute (tête-à-tête/cœur-à-cœur), toujours en réponse (base 9),
Vous me parlez de quoi ?
De confinement !

Quelle drôle d’invention !
Rester monochrome, restreindre les têtes-à-têtes et les cœurs-à-cœurs, vous plaisantez, Monsieur l’Agent?
Ah non !
Alors, au secours, donnez-moi le mode d’emploi!

Et puis, il a bien fallu s’y faire, passé la première semaine d’effroi.
Ranger les voiles extérieures , déployer les voiles intérieures.
Rechercher, puiser, ce que JE veux faire, vraiment.

Curieusement , au contact des co-confinés, cela a commencé par l’expression de ce que je ne voulais pas faire, par la défense de mon territoire,  l’affirmation de mes désirs, de mes attentes. Ah non mais!
Sans doute, le fait que la situation de confinement empêche tout évitement, toute dispersion…

Heureusement, une session sur la communication non violente s’était opportunément glissée début mars: Inspir/Expir (3 fois , au moins !), Observer, Accueillir ses émotions, Discerner ses besoins, Exprimer sa demande…
Vous connaissez… Mais quelle violence pour une personne de base 9!
Quelle expérience: je peux dire non, et je l’exprime!

Du coup les couleurs du caméléon étaient plutôt à l’intérieur…

Finalement, ce confinement, un bon apprentissage, certes un peu contraint, mais ô combien nécessaire!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.