En famille

EN FAMILLE
par Ann
avec Jean-Marie, Elise, François, Cécile et Noémie

C’est l’histoire improbable d’un voyage familial inattendu à Fontainebleau.
Une histoire née et jalonnée de confiance.
Confiance en la personne qui nous avait parlé de l’Ennéagramme et de la bienveillante manière dont la formation était donnée là-bas.

Confiance en la vie que chaque enfant, à l’étape où il en était arrivé aujourd’hui, aurait la capacité de prendre assez de recul que pour accueillir ce temps comme un éclairage pour sa vie, sur son fonctionnement, ses aspirations, ses peurs, ses joies, ses désirs.
Confiance des enfants de suivre cette proposition sans la connaître vraiment et de jouer le jeu de l’investissement minute après minute…
Confiance de Valérie et François d’accepter ce challenge inédit et délicat..
Oui, c’était un peu une folie !
Non ce n’était pas gagné d’avance.
Confiance lève-toi ! Confiance levons-nous…

Nous sommes rentrés le cœur paisible, un peu plus  humanisés après ces deux jours d’invitation à l’écoute et à la parole.
A l’écoute de ce qui se disait en nous, et de ce que l’autre disait de nous.
Se laisser révéler, enfants, parents par la parole respectueuse de l’autre, son enfant, son frère, sa sœur, son papa, sa maman, son conjoint. Revisiter, parfois avec humour, des moments partagés, des anecdotes familiales…
Accepter de lâcher prise, de retoucher à l’histoire joyeuse ou nouée de l’enfance, essayer d’accompagner l’autre, s’il en a le désir, dans les réalités joyeuses ou douloureuses de sa plus ou moins longue vie.

Merci tellement à Valérie et François d’avoir accueilli chacun dans sa différence et sa spécificité. Merci pour la complémentarité et la perspicacité dans l’animation et de nous avoir fait découvrir autrement de grands visages de l’Evangile et de la spiritualité.

Merci enfin de nous avoir permis d’être je et nous en toute liberté et sécurité,  de nous avoir permis de vivre cette étape en famille. Chacun maintenant peut, à son rythme, cœur, corps, esprit laisser mûrir en lui les fruits de l’ensemencement…

Ann

En guise de réponse, je vous redis encore à chacun à quel point nous avons été émus et heureux, François et moi, de ces deux jours. Simplicité, humilité, vérité: il en faut en effet de la confiance… et du courage aussi. C’est très beau à contempler.

Je me suis sentie petite au début et un peu gênée d’être accueillie ainsi dans l’intimité d’une famille.
Puis très vite, quelque chose de très naturel s’est installé, il n’y avait plus qu’à… vous laisser faire.

Les instants que je garde? Les petits flashs-backs joyeux sur des moments qui vous sont propres et qui disent quelque chose de ce qui vous unit. Celui où toute la famille a éclairé, tout en délicatesse, pudeur et douceur, l’expression de la colère de Jean-Marie qu’il ne pouvait pas voir de lui-même. Les douces provocations de François – sa manière à lui d’ouvrir une brèche sur l’essentiel (en vérité, il a largement contribué à la profondeur de ces deux jours), l’affection entre frère et sœurs et leur complicité dans le scoutisme; les petites joutes taquines aussi, tellement vivantes; l’ancrage tranquille de Noémie, l’énergie souriante de Cécile, l’attention (et les attentions) d’Elise. Et cette sacrée maman qui embarque les siens par instinct, par amour profond et qui passe avec eux la porte étroite de ce pari un peu fou. Et puis ce qui circule entre vous d’ardeur, de vie, de foi partagée dans une grande liberté. Quel cocktail… Une expérience unique, que je ne suis pas prête d’oublier.

Alors un très grand merci en retour, sans oublier la Petite sœur ermite qui a été notre trait d’union, ingénu et orant.
Belle route à chacun !
Bien amicalement,
Valérie

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.