Citations du docteur Vittoz

Dc VTraitement des psychonévroses par la rééducation du contrôle cérébral, DDB

« Veuillez ce qui vous arrive. »

« Quand vous serez devenu réceptif, vous jouirez bien plus de la vie, tout vous intéressera. »

« L’angoisse, par elle-même, n’existe pas. C’est l’état cérébral qui la crée. »

« La réceptivité est un état conscient et actif, et non passif. »

« La réceptivité absolue, c’est être en contact avec tout ce qui nous entoure. »

« Agir, instant par instant, comme un marcheur qui, au lieu de s’effrayer de la hauteur de la montagne, est content chaque fois qu’il a fait un bon pas, et arrive au sommet sans s’en apercevoir. »

« Il y a un monde à conquérir : vous ! »

« Que nous le voulions ou non, nous avons dans le monde une influence bonne ou mauvaise, du seul fait de notre état intérieur rayonnant autour de nous la paix, l’énergie, la joie, la bonté si nous les possédons… »

« La mémoire n’est pas une faculté, c’est la façon d’enregistrer et elle dépend de l’état de calme et de l’ordre dans le cerveau. »

« La réceptivité, c’est tout. »

Angoisse ou contrôle, Notes et pensées du Dr Roger Vittoz, Paris, Éditions du Levain, 1976

« Avoir conscience d’un acte, ce n’est pas le penser, mais le sentir. »

« C’est à la justesse de la sensation que l’on reconnaît que l’idée est juste. »

« Le temps ne manque jamais si vous avez le contrôle pour le trouver. »

« Souviens-toi que le contrôle agit surtout par son application à la vie, il doit t’aider à faire face à toutes les difficultés de l’existence. » (Archives privées)

« Le contrôle libère toutes nos facultés et dégage l’individualité. Il tue le doute et la crainte, oblige à la sincérité, exige la volonté et l’énergie, nous place au-dessus des influences extérieures et nous permet de nous ouvrir au monde.  Il oblige à la douceur et à l’acceptation, nous permet d’éliminer les sentiments nuisibles, clichés et autres, et se résume dans un état de parfaite stabilité. »

« Il faut nous mettre tout entier dans ce que nous faisons, c’est le moyen de perfectionner nos moindres actes. Pour cela, il faut acquérir l’unité, qui concentre toutes nos forces, au lieu de les gaspiller en pure perte. »

« Une seule idée fixe peut créer un état de déséquilibre. »

« La dépression provient d’une fatigue excessive, de la surexcitation et de la tension. Vivez consciemment, et non pas en révolte. »

« La tension provient d’une chose mal acceptée. Découvrez la cause et puis agissez consciemment. »

« Il faut choisir entre accepter la vie ou s’y heurter. »

« Notre paix ne doit pas dépendre des choses extérieures mais d’un principe intérieur de liberté qui nous permet de dominer toujours tout ce qui est déprimant et pénible. »

« Toute idée qui déprime est une idée fausse : le vrai ne déprime pas. »

« Mieux vaut sentir Dieu que l’idée de Dieu. »

« Il faut prier avec le cœur et non avec la tête. »

« Pourquoi craindre et nous inquiéter, puisque l’avenir est dans les mains de Dieu ? »

« Il faut savoir faire le silence en soi, s’ouvrir pour recevoir. C’est bien là que nous avons tout à recevoir. Mais il faut savoir attendre, nous mettre simplement dans la disposition de recevoir ce que nous ne pouvons nous donner nous-même. »