Stages

Depuis octobre 2011, j’assure cinq modules de formation à l’ennéagramme de deux jours chacun, animés avec François. Cette coanimation est appréciée pour la complémentarité des sexes, des types et des sous-types de l’ennéagramme… Elle a permis de former plus de 1000 stagiaires.

Etant partenaire du CEE (Centre d’Etudes de l’Ennéagramme), ces modules constituent le premier cycle d’un parcours certifiant du Programme de Formation Professionnelle à l’Ennéagramme.

Les spécificités de cette formation visant à mieux se connaitre et à mieux comprendre les autres sont:

  • Son articulation à une anthropologie classique (notamment via l’éthique d’Aristote)
  • Une articulation à la vie de foi chrétienne, sans confusion ni séparation, avec des exemples de figures bibliques et de vies de saints
  • Une intégration progressive de la méthode Vittoz , afin d’appréhender la personne dans toutes ses dimensions: rationnelle, corporelle et émotionnelle, et de donner des pistes d’évolution concrètes

A l’usage de tous, toutes générations et états de vie réunis, cette formation est utile à la vie personnelle, familiale et professionnelle.

 

Premier module (M1) : DECOUVERTE
Trouver sa base, mieux comprendre les autres

Dans une formule à la fois interactive, vivante et dense en contenus, chacun peut à son rythme découvrir sa base de l’ennéagramme et les caractéristiques des neuf profils.

Une méthodologie fidèle aux canons de la tradition orale et une déontologie éprouvée basée sur le respect de la personne et son autonomie, font de ces deux jours un temps d’intenses rencontres et découvertes et, de l’avis général des stagiaires, un pivot entre un avant et un après.

Ce module permet une première vue d’ensemble de l’outil, des prises de conscience de son propre mode de fonctionnement et le discernement de sa vertu propre. Parmi ses objectifs: découvrir et cultiver ses talents, mieux prendre conscience de ses failles et s’ouvrir à plus de liberté intérieure, dans une atmosphère de joyeuse convivialité.

« Il n’y a pas de plus grande joie que de connaitre quelqu’un qui voit le même monde que vous… C’est apprendre que vous n’étiez pas fou. » Christian Bobin

 

Deuxième module (M2) : LES PANELS
La dynamique des relations

Les panels de types sont la spécificité de la tradition orale. Ses principes sont l’échange et le témoignage, la personne elle-même étant la mieux placée pour décrire son propre mode fonctionnement.

Ce module permet des temps de rencontres entre personnes de la même base, afin de croiser les expériences et découvrir des voies d’évolution. Véritable atelier vivant, nouveaux et anciens s’y retrouvent pour s’enrichir mutuellement, ce module pouvant en effet être refait gracieusement chaque année pour approfondir l’outil et y trouver des applications dans la vie quotidienne.

Si l’ennéagramme est un outil de connaissance de soi et de remise en question personnelle, il est aussi au service d’une meilleure compréhension de l’autre. Découvrir, avec pudeur et profondeur, les autres modes de fonctionnement que le sien, est une expérience souvent très touchante, qui ouvre à une écoute et un accueil de l’autre, tel qu’il est. C’est un peu la preuve par 9 de la pertinence de l’outil.

Chaque panel est introduit par une installation selon la méthode Vittoz, afin de permettre une vision incarnée et un état de présence, ici et maintenant, à soi et à l’autre.

« Celui qui se sera étudié lui-même sera bien avancé dans la connaissance des autres. » Denis Diderot

 

Troisième module (M3) : LES SOUS-TYPES
La clé du changement

Les sous-types sont le lieu de l’expression du type dans la vie quotidienne, le lieu de son incarnation.

Ils se divise en trois grandes familles  dont les objet respectifs d’attention principale sont l’art de vivre, les relations en tête-à-tête ou le groupe.

Le sous-type est le lieu du moteur de l’action, bien souvent plus inconscient encore que le type et plus archaïque. Il définit le cadre concret dans lequel le type se développe, pour le meilleur et le moins bon. Il est aussi bien souvent au cœur des incompréhensions et des conflits. Le découvrir constitue donc un levier de compréhension et de remise en question importants, au service d’un changement possible.

Dans un module aussi dense et intense que le premier, nous passons de 9 à 27 profils, dont la richesse et la finesse sont une aide précieuse au travail intérieur.

Les trois premiers modules de l’ennéagramme sont nécessaires à une compréhension complète de l’outil. La suite est un approfondissement…

«  Ne crois pas que ta vérité puisse être trouvée par quelqu’un d’autre. » André Gide

 

 

Quatrième module (M4) : LES ÉMOTIONS
Dynamiser sa résistance au changement

« C’est plus fort que moi », « c’est le bien que je veux, c’est le mal que je fais »: autant de réflexions récurrentes de nos stagiaires ! Comme un écho à celles des patients du docteur Vittoz: « Tout ce que vous me dites, je le veux sincèrement, mais je ne puis le faire ; montrez-moi comment je puis y arriver! »

Le module 4 donne des éléments de réponse et d’action pour accueillir, demeurer, consentir à ce qui nous meut sans que nous en ayons toujours conscience, et propose des moyens de développer nos talents.

Exploration des émotions primaires (colère, tristesse, peur, joie) et secondaires, travail sur les mécanismes de défense, courbe du changement de Kubler Ross, apports de la neurologie moderne (neuroplasticité, neurones miroirs, modélisation du cerveau dans la main de Daniel Siegel), ce module propose des expérimentations vittoziennes pour permettre des prises de conscience.

Des panels par centre d’intelligence (tête, corps, cœur) ouvrent aux défis de chaque base, en profondeur. Sans doute le module le plus vittozien de ce premier cycle, selon la phrase du docteur Viktor Frankl : « Entre le stimulus et la réactivité, il y a le choix. » 

« Ouvre-toi à la fêlure qui laisse passer la lumière dans ton âme. » Françoise Landrot

 

Cinquième module (M5) : PANELS DE SOUS-TYPES
Mieux communiquer

Ce cinquième module réunit des personnes qui ont déjà approfondi leurs découvertes et cherchent à mieux communiquer.

Comme pour le module 3, la part belle est faite aux échanges et aux témoignages, entre personnes de même sous-type cette fois, avec un temps de panels où chaque famille de sous-type peut exprimer l’admiration et les difficultés qu’elle peut rencontrer avec telle autre, ainsi que les ouvertures possibles pour une meilleure compréhension mutuelle.

Plusieurs outils sont convoqués à cette fin: la méthode Vittoz toujours, afin de permettre plus de conscience – notamment corporelle, mais aussi la Communication Non Violente, le Triangle de Karman ou la Pyramide de Maslow.

Ce module est aussi l’occasion d’approfondir certaines notions comme les flèches, les ailes et l’origine de certaines tensions intérieures occasionnées par la conjonction type/sous-type. Il se termine par un travail sur l’Ikigaï, outil japonais au service de la joie de vivre et de la recherche du sens de sa vie, comme l’exprime son éthymologie.

« Souvent une existence est féconde par le côté qu’on serait porté à dédaigner. » Teilhard de Chardin

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.