Bref historique

Helen Palmer

Helen Palmer

De tout temps les grands philosophes ou les grands spirituels ont tenté de discerner ce qui chez l’être humain relève d’une éthique des caractères : chacun tout universellement homme soit-il, agit dans le monde selon un caractère qu’il partage avec certains de ses congénères, mais qui le différencie d’autres. On trouve cette intuition particulièrement développée dans L’Ethique à Eudème d’Aristote et chez les pères du désert, notamment chez Évagre le Pontique dans son traité Du Moine.

Il semble que l’ennéagramme, comme connaissance de soi, ait été mis à jour dès l’Antiquité et se soit transmis dans la tradition soufie. Le fameux et sulfureux Gurdjieff le retrouve au début du XXè siècle. Mais l’histoire moderne de l’ennéagramme commence véritablement à la fin des années 60 en Amérique Latine et aux États-Unis.

Le premier nom est celui du bolivien Oscar Ichazo, qui reçoit l’ennéagramme de la tradition soufie et met en lueur les neuf passions de l’ennéagramme correspondant à neuf types de personnalités. Il enseigne à l’Institut de psychologie appliquée de Santiago, puis à l’Arica Institut au nord du Chili, qu’il ouvre ensuite en Californie en 1971, où il enseigne sous le mode ésotérique de l’illumination.

Claudio Naranjo, médecin, psychiatre, gestalt-thérapeute chilien est l’élève de Ichazo à Arica, au Chili, en 1970, avec lequel il passe six mois de « retraite spirituelle » dans le désert. Il commence à enseigner l’ennéagramme à Berkeley, et fait le lien entre le DSM (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders) et les neuf types.

Naranjo transmet l’ennéagramme à de nombreux étudiants et parmi eux des jésuites, notamment Bob Ochs qui transmet l’outil à son tour à la Loyola University de Chicago.

Un nom important pour moi car c’est dans sa lignée que je m’inscris : Helen Palmer. Spécialiste de l’intuition, elle assiste au cours de Naranjo et saisit la correspondance entre les neufs modes d’intuition et les neufs types de l’ennéagramme. Marquée par le chemin de transformation de la passion en vertu développé par Naranjo, elle n’est à l’aise ni avec les groupes de chercheurs de vérité de Ichazo (issus de Gurdjieff) ni avec l’esprit de l’Institut Arica. Elle rompt avec la veine ésotérique des premiers enseignants modernes de l’ennéagramme. Helen Palmer a enseigné l’ennéagramme à l’université JFK (Californie) pendant neuf ans. Elle est la fondatrice de la tradition orale et méthode des panels avec David Daniels, médecin et professeur honoraire de sciences comportementales à Stanford.

En France le chef de file de la Tradition orale est Éric Salmon, formé par Palmer et Daniels. Il a fondé le Centre d’Étude de Ennéagramme (CEE). C ‘est là que je me suis formée et que je suis aujourd’hui superviseur des étudiants. Le diplôme du CEE est conjointement délivré par David Daniels, Helen Palmer et Éric Salmon.

Dans cette lignée de la tradition orale, s’inscrivent des personnalités qui articulent ennéagramme et vie chrétienne comme le franciscain Richard Rohr ou le père Pascal Ide sur la réflexion duquel je m’appuie en matière anthropologique et éthique.