Tribulations

TRIBULATIONS
Témoignage de confinement / 4
par Pascal, de base 6 en survie

Peur sur la ville, peur sur le pays, peur pour le monde, la pandémie de COVID 19 telle que je le perçois est à la fois un grand chamboultout et une espérance relative compte-tenu de la nature humaine.

De base 6, je devrais angoisser, stresser, douter; un peu comme un lapin pris dans les phares d’une voiture… ce n’est pas totalement le cas: je me dis que je m’en sors plutôt bien, vivant dans le quartier calme et résidentiel de La Clairière à Rambouillet, entouré de verdure, avec un espace clos et avec ma chatte Lana, petit rayon de soleil qui vient d’avoir cinq ans aujourd’hui (même jour que la reine d’Angleterre).

Par contre, je sens la frustration (ce n’est rien eu égard à la situation de milliers de gens malades, aux soignants, aux isolés et ceux qui sont en détresse économique) d’être privé de liberté (je respecte les règles). Etre livré à l’imprévu, à l’impondérable, c’est difficilement tenable, moi qui aime bien planifier, organiser, prévoir, anticiper: vacances, voyages, sorties, stages – j’espère que nous aurons le M4 et M5 cette année! Cela me fait penser à l’apôtre Jacques qui dit dans son épître qu’il y a dans le cœur de l’homme beaucoup de projets mais que seuls s’accomplissent ceux qui sont permis par l’Éternel.

De sous-type survie, je n’ai eu pas eu l’idée ou l’envie de stocker (riz, pâtes, etc) mais par contre, je suis plus inquiet (stressé) à l’idée de choper le virus et sur les perspectives à venir lorsqu’il faudra repartir au boulot: masques, tests… qu’en sera-t-il après le 11 mai… on entend beaucoup de choses et son contraire et cela me perturbe: je n’aime décidément pas le flou.

De centre mental, je ne m’ennuie pas avec moi-même: mon aile 5 est fortement développée, au point que j’ai douté lors du M1 être de base 5. Mais après bien des stages, des lectures et surtout en actionnant mon observateur intérieur, je suis convaincu que mes fixations sont le doute et la peur. Une personne de base 6 qui doute d’être 5 , cela a du sens! Je m’adonne à la lecture de la Bible – primordial, et il faudra aussi bientôt finir la licence de Théologie, approfondir mon anglais et lire beaucoup…  Je planifie, je structure mes journées pour avoir des activités variées: aile 7 peu développée mais qui me pousse aux jeux de mots et à la gourmandise.

Moi qui ai du mal avec mon corps (les exercices Vittoz sont peu aisés) et le confinement n’étant pas bon pour la balance; ma flèche 9 me donne de continuer le vélo d’intérieur, le rameur (à défaut de trop pouvoir sortir à l’extérieur, même avec un ausweis), la relaxation, la cohérence cardiaque et la ronron-thérapie (merci le chat). J’ai bien avancé les articles de bio ennéagramme pour le site de Valérie, mais ma flèche 9 me pousse à prendre le temps (je suis un peu diesel parfois). Moi qui suis un solitaire , j’apprécie les coups de fil quand ils ne sont pas intempestifs, et les moyens de web technologies tels que skype, zoom, Whatsapp qui nous permettent de rester en contact avec les chrétiens de l’Eglise: on se salue de loin mais on se voit.

Cette période est une occasion de s’interroger sur le sens de la vie, sur sa relation à Dieu. Il m’est possible de suivre des conférences et des prédications, des tables-rondes autour de pasteurs, de théologiens, de philosophes… le thème étant: Que fait un Dieu bon dans un monde en crise?

Je ne suis pas optimiste quant au devenir de ce monde… Il y a déjà deux mille ans Pierre écrivait « La fin de toute chose est proche. » 1P, 4, 7. Un pasteur en Israël me disait il y a peu: « Nous sommes à H-2 avant le grand retour ». Les clignotants pour le retour de christ sont au vert: nous vivons sans doute une période formidable, à condition d’avoir fait la paix avec Dieu, en ayant reconnu Jésus comme notre Sauveur et Seigneur personnel.

Je voudrais terminer sur deux éléments plus légers! Ma flèche 3 est peu utilisée sauf quand avec mon épouse qui est aussi à la maison, nous jouons à des jeux de société (Scrabble, IchtusTrivial pursuit chrétien ou yamsje n’aime pas perdre, même si j’ai fait d’énormes progrès et je bénis Dieu de m’avoir donné Catherine qui est de base 9 et beaucoup plus positive que moi: je dois travailler le contentement de soi et c’est dur…

Un dernier mot – verset d’encouragement,  en cette période troublée : « Nous savons en outre que Dieu fait concourir toutes choses au bien de ceux qui l’aiment, de ceux qui ont été appelés, conformément au plan divin. » Épître de Paul aux Romains, 8, 28

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.